TÉLÉCHARGER FILM ZONZON GRATUITEMENT

Trois détenus d’horizons sociaux différents se retrouvent dans la même cellule. Belle surprise ce « Zonzon », mise en scène brillante sans être pompeuse, l’alternance des scènes du présent au mitard et des flashbacks donne de la consistance au récit, une bonne idée,l’ atmosphère est réussi grâce à un bon travail sur la lumière et l’étalonnage. Si on veut se faire une idée de la « zonzon », mieux vaut se rendre au parloir, coté détenu. C’est rageant car il y a des idées mais elles sont bien mal exploitées. Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 2 critiques.

Nom: film zonzon
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 54.80 MBytes

Trois détenus d’horizons sociaux différents se retrouvent dans la même cellule. Année de production Trois détenus d’horizons sociaux différents se retrouvent dans la même cellule. Concernant les acteurs, c’est vraiment très inégal: Arnaud Grandjean, jeune étudiant issu d’un milieu aisé, va cotoyer durant six mois Francky, un braqueur condamné à dix ans de prison, et Kader, un délinquant multirécidiviste d’origine maghrébine, condamné à deux ans pour vol en flagrant délit.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses critiques. Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 1 critiques.

film zonzon

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 1 critiques. Suivre son activité 41 abonnés Lire zonzpn 2 critiques. Suivre son activité abonnés Lire ses 3 critiques.

Critique du film Zonzon – AlloCiné

Suivre son activité abonnés Lire ses 5 critiques. Suivre son activité abonnés Lire ses 2 critiques.

film zonzon

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses critiques. Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 critiques. Suivre son activité 20 abonnés Lire ses critiques.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 60 critiques.

Zonzon – film – AlloCiné

Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 2 critiques. Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 1 critiques. Suivre son activité 2 abonnés Lire ses critiques. Suivre son activité Lire ses 75 critiques.

Votre avis sur Zonzon? Trier par Critiques les plus utiles Critiques les plus récentes Par les membres ayant fait le plus de critiques Par les membres ayant le plus d’abonnés.

Ouais, ça passe bien au début comme film sauf peut-être pour ceux qui ont réellement fait de la taule: L’humour y est trop présent et là bien sûr, c’est de la faute à Jamel. Les américains ont de bien meilleurs films sur les prisons car plus réalistes.

C’est le défaut premier des metteurs en scène Français ou autresle manque de réalisme.

Les acteurs sont assez, voire carrément mauvais même Jamel. Dialogues de daube par moments. Tout cela m’a donné envie de m’évader de ce film, mais par solidarité avec mes co-détenus critiques, j’ai décidé de purger ma peine jusqu’au bout. Pas crédible, assez risible, et ridicule parfois la sodomie à la Harissa Ils ont certainement fait ce qu’ils pouvaient. Si on veut se faire une idée de la « zonzon », mieux vaut se rendre au parloir, coté détenu. Zonzkn facebook TW Tweet. L’univers carcéral a bien entendu été abordé au cinéma fllm de manière moins fréquente que d’autres sujets.

  TÉLÉCHARGER MWSNAP 3.0.0.74 GRATUITEMENT

Mais attention, faire un film sur la prison, c’est une chose mais se renseigner en est une autre et visiblement Laurent Bouhnik a réalisé son film avec filn de connaissances sur le sujet. De plus, le réalisateur a un sérieux parti pris. En effet, les prisonniers sont présentés comme des innocents victimes de juges racistes et méchants, plus manichéen tu meurs!

Zonzon Bande-annonce VF

Concernant les acteurs, c’est vraiment très inégal: Gael Morel est simplement inexistant, sans le moindre charisme, Jamel Debbouze se contente de faire son numéro qu’aujourd’hui on connaît tous par coeur, Pascal Greggory reste le plus convaincant, donc celui qui s’en sort le mieux.

C’est rageant car il y a des idées mais elles sont bien mal exploitées. Un film aussitôt vu, aussitôt oublié. Une peinture carcérale qui manque parfois d’originalité même si son réalisme et l’humour qu’elle emprunte en font une bonne surprise. Un film sans aucun intérêt. Une plo,gée dans le milieu carcéral français assez misérable qui ne repose que sur la compilation de clichés vu et revu des centaines de fois. On songe à Animal factory en visionnant Zonzon, ce film nous donne une image de l’univers carcéral français à travers 3 détenus mais Zonzon est aussi rapidement monotone ; il n’y a pas réellement d’histoire.

Les films sur le milieu carcéral sont en principe très entraînants, traitant de la violence physique, psychologique ou encore d’un projet d’évasion, bref des thèmes très accrocheurs. On oublie les rebondissements à la pelle, les situations critiques à multiples reprises, et on assiste à la découverte de cette condition de détenus.

Le sujet « prison », qui a connu diverses fortunes au cinéma, est ici vu sous un angle moins spectaculaire: C’était l’occasion d’en faire un film réaliste, c’est hélas loupé à cause d’une tendance caricaturale flagrante, des gardiens de prisons tous vicieux aux détenus qui sont pour la plupart chevaleresques, sympathiques et bien sûr innocents, ou presque.

En tout cas plus victimes que coupables. Pascal Greggory et Jamel Debbouze sauvent un peu l’ensemble, surtout le second qui est excellent, malgré sa tendance au one man show un peu exagéré par moments, vu le contexte.

  TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT LE FILM LES SEIGNEURS DVDRIP GRATUITEMENT

Les dialogues sont hélas souvent inaudibles, ce qui nuit fortement à l’ensemble, et le scénario qui abusent lourdement des flash-backs nous perd vite. Un loupé, où on appréciera guère que quelques moments plus réussis où Greggory puis Debbouze font quelques jolis numéros d’émotion. Entre la comédie et le drame social, avec pour la plupart, des personnages intéressants! Quelques petites longueurs, mais l’ensemble est intéressant! L’univers carcéral dans ce qu’il a de plus sombre et abject avec des gardiens pourris, des détenus violent, drogué, mal dans leur peau et quelques moments de détente; n’allez pas en zonzon ça rend encore plus mauvais.

Belle surprise ce « Zonzon », mise en scène brillante sans être pompeuse, l’alternance des scènes du présent au mitard et des flashbacks donne de la consistance au récit, une bonne idée,l’ atmosphère est réussi grâce à un bon travail sur la lumière et l’étalonnage.

La réunion d’acteurs d’horizons complètement différents donne de la crédibilité à l’ hétéroclisme des personnages et renforce les rapports de force.

Pascal Greggory est comme d’habitude excellent et donne une épaisseur naturelle à son personnage, Gael Morel joue avec justesse le type pas du tout à sa place quant à Jamel Debouzze, il alterne entre le cabotinage et des scènes ou il surprend agréablement, distillant une émotion sous-jacentes jusque là inexploité la scène finale entre autres.

Le projet semblait louable mais le film présente beaucoup trop de défauts. L’histoire est trop manichéenne, la prison filmée fait trop propre pour être vrai. Gael Morel n’est vraiment pas terrible, et le personnage de gangster qui ne trahit pas son complice joué par le toujours excellent Pascal Gregory fait bien trop clichés.

Jamel Debbouze est celui qui s’en sort le mieux dans ce film. Bref manque de force et d’originalité pour faire décoller ce film. Un film dur et âpre sans parti pris magnifiquement servi un trio exceptionnel. Très bonne mise en scène, quelques trouvailles techniques intéressantes. Les meilleurs films de tous les temps.